Aller vers l’autre – Conférence / débat de Myriam Cases-Jolinon – Temple Kagyu Dzong – Grande pagode de Vincennes – 9 avril 2016 – 17h

Chers amis de C.I.E.U.X.

Les enseignements du Bouddha sont basés sur l’expérience et se transmettent souvent par l’expérience. Une rencontre très atypique avec un Maitre tibétain il y a plus de 30 ans est à l’origine de la vision qui depuis oriente ma vie et mes actions.

La contemplation d’une réalité profonde et  vaste  est devenue la source vive , le fil directeur d’une recherche non dogmatique et inclusive sur le  fonctionnement psychique à travers la psychanalyse et l’expérience intérieure.

Le bouddhisme est basé sur la compréhension et la transformation de la souffrance sur le chemin de l’éveil .

En ce sens, il concerne tous les êtres, bien au- delà des différences culturelles et religieuses.

Chaque tradition transporte un message unique et précieux  pour l’humanité.

Dans  cet esprit des liens sont en train de se tisser avec C.I.E.U.X.

Les croyances divisent , l’expérience rassemble.

Le dialogue inter religieux  est une clé importante de l’apprentissage du vivre ensemble, car il est par lui- même une source d’expériences individuelles et collectives. .

C’est dans cette perspective qu’il convient peut-être  de penser le dialogue interreligieux , la laïcité et l’intériorité.

Une immense richesse peut se dégager de la rencontre des traditions occidentales et orientales.

C.I.E.U.X.  est un vecteur important de cette dynamique. Et les rencontres du Festival de la Paix à Kagyu-Zong aux rencontres de quartiers sont des germes précieux de paix.

Sans compréhension de l’ intériorité et prise en compte des souffrances individuelles et collectives , le dialogue interreligieux risque de rester lettre morte.

Le respect mutuel, la responsabilité individuelle et collective  germent et se développent dans les profondeurs des êtres et des cultures. Si nous voulons que les germes de paix produisent des fruits, il convient de les planter profondément dans  nos terres intérieures.

Myriam Cases-Jolinon

Présentation de la Conférence-débat

Pour accéder à nos terres intérieures, il convient en premier lieu  d’apprendre à aller vers l’autre en allant vers soi, et d’aller vers soi en allant vers l’autre. Par ce double mouvement, un espace se tisse, en chacun de nous et entre nous.

Ce tissage du semblable et du différent  progressivement révélera son sens et sa richesse…

En  allant vers l’autre nous créons un fil d’or pur. 

Entreprenons ensemble ce voyage ! Préservons ensemble la richesse de notre humanité commune. Préservons ensemble la richesse de nos traditions différentes. 

Aller vers l autre-page-001

Voter ici