Se relever après l’épreuve – Espace du Judaïsme – Toulouse – 24 Juin  2018

432ème rencontre

Dimanche 24 juin  2018

C.I.E.U.X Toulouse – Espace du Judaïsme, 2 place Riquet, Toulouse

Thème : Se relever après l’épreuve

A Toulouse, souffrances et différences en dialogue

C’est sur le thème « se relever après l’épreuve » que des victimes du terrorisme se sont retrouvées pour une table ronde le 24 juin 2018, à l’Espace du judaïsme à Toulouse, de 17 h 30 à 20 h. Samuel Sandler a perdu son fils et ses deux petits-fils à l’école Ozar Hatorah. C’était en mars 2012 à Toulouse, et l’auteur de la fusillade les ciblait parce que Juifs.  Ce même meurtrier avait auparavant assassiné, en tant que militaire, Imad Ibn Ziaten dont le frère, Hatim, était présent à la table ronde. Vice-président de l’association «Imad pour la jeunesse et la paix» fondée par sa mère Latifa, Hatim est musulman. Participait également à ce dialogue à troix voix, un chrétien, Hubert de Chergé, frère de Christian de Chergé, prieur de Tibhirine, enlevé en mars 1996 avec six de ses frères moines, et tous assassinés en tant que chrétiens.

Une bonne centaine de personnes avait répondu présents à cette invitation publique lancée par Cieux, le Comité Interreligieux pour une Ethique Universelle  et contre la Xénophobie. L’association a pour but de favoriser la paix, par le dialogue interreligieux et laïque.

Les intervenants ont bouleversé l’assistance en répondant avec sincérité, aux questions posées par la journaliste Sabine Caze sur les thèmes tels que : le deuil, les ressorts et appuis pour en sortir, le changement personnel lié à une telle tragédie, le courage, les convictions et la prière, le pardon. Chacun a partagé son expérience avec autant de profondeur que de simplicité.  Les trois intervenants, attentifs et engagés dans le dialogue interreligieux et pour l’éducation de la jeunesse, ont souligné la responsabilité de tout un chacun pour faire grandir la paix. Le message a été relayé à plusieurs reprises grâce à des vidéos où l’on voyait Latifa Ibn Ziaten, initialement pressentie pour cette soirée, s’adresser aux jeunes.

Un temps pour poser des questions a précédé le verre de l’amitié, ce qui a permis un dialogue plus direct avec les intervenants, très sollicités.

« Souviens-toi de nos enfants » Samuel Sandler. Grasset 2018

« Dis-nous, Latifa, c’est quoi la tolérance ? » Latifa Ibn Ziaten. Canopé 2016

« L’invincible espérance » Christian de Chergé. Bayard 2010