Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Paris 12ème (le journal des paroisses du 12ème arrondissement), consacre un article à la rencontre interreligieuse de CIEUX 12ème, organisée à léglise du Saint Esprit en partenariat avec la Commission du dialogue interreligieux du Doyenné et la Mairie de Paris 12ème !Image attachment

"Paris 12ème" (le journal des paroisses du 12ème arrondissement), consacre un article à la rencontre interreligieuse de CIEUX 12ème, organisée à l'église du Saint Esprit en partenariat avec la Commission du dialogue interreligieux du Doyenné et la Mairie de Paris 12ème ! ... Voir plusVoir moins

Chers amis musulmans,

Vous célébrez en ce jour d’Aïd el Kébir, la Compassion du Très-Haut à l’égard des plus vulnérables. Par le sacrifice du mouton, le sang du fils dAbraham est épargné et la vie de l’innocent est préservée.

En cette Grande Fête qui marque la fin du pèlerinage à La Mecque, nous vous présentons nos vœux les plus fraternels.

Aïd Moubarak !

Serge Benhaïm,
Président de CIEUX

Chers amis musulmans,

Vous célébrez en ce jour d’Aïd el Kébir, la Compassion du Très-Haut à l’égard des plus vulnérables. Par le sacrifice du mouton, le sang du fils d'Abraham est épargné et la vie de l’innocent est préservée.

En cette Grande Fête qui marque la fin du pèlerinage à La Mecque, nous vous présentons nos vœux les plus fraternels.

Aïd Moubarak !

Serge Benhaïm,
Président de CIEUX
... Voir plusVoir moins

Chers amis musulmans,

En ce premier jour du Hadj, C.I.E.U.X. (Comité Inter-religieux pour une Éthique Universelle et contre la Xénophobie), vous présente ses vœux les plus fraternels.
Que votre Pèlerinage à La Mecque vous apporte unité, harmonie et concorde avec les habitants du monde entier.

Hadj Moubarak !

Serge Benhaïm
Président de C.I.E.U.X.

Chers amis musulmans,

En ce premier jour du Hadj, C.I.E.U.X. (Comité Inter-religieux pour une Éthique Universelle et contre la Xénophobie), vous présente ses vœux les plus fraternels.
Que votre Pèlerinage à La Mecque vous apporte unité, harmonie et concorde avec les habitants du monde entier.

Hadj Moubarak !

Serge Benhaïm
Président de C.I.E.U.X.
... Voir plusVoir moins

80 ans après, la mémoire des enfants juifs réfugiés au château de Montintin près de Limoges et de leurs bienfaiteurs, est enfin réhabilitée ! Un panneau mémoriel va être solennellement officialisé. La cérémonie commémorative se déroulera le mardi 20 juillet à 17h (voir invitation).

Photo : réunion de préparation à la Mairie de Château-Chervix (Haute-Vienne), le 7 août 2020 avec, de gauche à droite :
- Alexandre Vigne, Directeur de C.I.E.U.X.
- Christine de Neuville, maire de Vicq-sur-Breuilh – Vice-Présidente de la  Communauté de communes BSHV (Briance Sud Haute-Vienne) en charge du tourisme et attractivité du territoire.
- Aurélie Garreau, chargée du développement culturel et touristique – Communauté de communes Briance Sud Haute-Vienne.
- Claudine Fourgnaud, Présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.
- Jean-Luc Lachaud, maire de Château Chervix. 
- Guy Perlier, Historien, Fondation pour la Mémoire de la Déportation.
- Jean-Michel Delpeuch, Président de l’association France-Israël Corrèze.

Leffort de mémoire est nécessaire en permanence, dans tous les domaines et en tous lieux.
En Limousin, comme en bien dautres endroits, des initiatives des bonnes volontés et des moyens ont porté secours à des enfants pourchassés à travers toute lEurope entre 1940 et 1944.

L’Œuvre de Secours aux Enfants (OSE) d’abord officiellement puis clandestinement, a protégé plus de 5000 enfants juifs menacés durant l’occupation. En 1940 on peut répertorier 6 centres d’enfants juifs en Limousin, accueillant environs 300 enfants chacun : le Château de Masgelier, Chabannes, Saint Pierre de Fursac, le Château de Chaumont, et la maison des Granges (ces lieux cités sont concentrés en Creuse), ainsi que le château de Montintin en Haute-Vienne, dans la commune de Château-Chervix. Au total, ces maisons de refuge, ces « homes » abritent en décembre 1942 1080 enfants (Katy Hazan dans « Enfances Juives Limousin-Dordogne-Berry terres de refuge 1939-1945 », pp.95). 

Dès 1938, le château de Montintin est mis à disposition de l’OSE par Jean-Louis de Neuville (mort lui-même en résistant en novembre 1944). Sa localisation dans les bois à l’avantage d’être presque inaperçu de l’extérieur. C’est en juin 1940 que des jeunes de 12 à 18 ans commencent à arriver par la gare de Vicq-Magnac. Jean-Louis de Neuville était également propriétaire du domaine de Combas à Vicq-Sur-Breuilh, situé à 7 km de Montintin. Son fils explique dans « Enfances Juives Limousin-Dordogne-Berry Terres de refuge 1939-1945 » (pp.373-374), qu’à deux reprises les jeunes de Montintin ont logé à Combas dans le grand gîte. Louis de Neuville nous indique également que des armes étaient cachées au Château de Combas, et qu’il y avait aussi 3 hommes réfugiés sous les toits pendant toute cette période. De même que des réfugiés alors en zone libre, étaient abrités à Combas, une partie des biens matériels des enfants de Montintin y était mis en sécurité.
Mais la fin de l’année 1942 est marquée par des rafles, des déportations et l’interdiction totale d’émigration ce qui rend la tâche de l’OSE bien plus difficile. 

C’est à ce moment que le « home» de Montintin est visité par des gendarmes. Toutefois la grande majorité des enfants du château de Montintin sont sauvés car le Docteur Raymond Levy réussi en 2 jours à évacuer les jeunes (100 garçons de 12 à 17 ans). Les plus âgés partent dans le maquis, d’autres sont emmenés en suisse par l’OSE et la plupart sont placés dans des familles d’accueil de la région.  L’OSE avec ses volontaires réussi à sauver une grande part des enfants. Combas reçoit aussi une visite et cette fois des allemands qui viennent chercher les armes. Jean-Louis de Neuville ne sera pas exécuté et un des juifs qui logeaient-là était à ses côtés et sera lui aussi épargné car Jean-Louis de Neuville le fait passer pour son cousin.

Le Docteur Levy expliquera après la Guerre : « Nous nous approvisionnions chez les paysans, et eux ont toujours été corrects. Ils étaient très bien, très chics, ils nous aidaient. Et Monsieur de Neuville était très bien aussi. J’allais le voir une fois par mois environ, pour régler certaines choses. Et une fois, lors d’une de de mes visites, les Allemands étaient en train de perquisitionner chez lui. Ils ont trouvé des armes. Il a vraiment failli être fusillé ». [Propos recueillis à Reims en juin 1980 par Hanan Edeltin membre du kibboutz Mishmar Haneguev. Entretien publié par Serge Ejnès – « Histoire des Juifs de Reims pendant la Seconde guerre mondiale : Témoignages, documents, déportés », Préface de Serge Klarsfeld, 1995].

Un travail considérable de recherche et de regroupement des témoignages a été conduit par les historiens.

Toutefois, lœuvre suprême de préservation de la vie dont il sagit, justifie tant en raison de son extrême difficulté que de la réticence à évoquer un tel passé, dêtre sans relâche épaulée et poursuivie, en Limousin comme ailleurs, afin de toujours mieux combattre lantisémitisme y compris en zone rurale.

Alexandre Vigne
Directeur de CIEUXImage attachment

80 ans après, la mémoire des enfants juifs réfugiés au château de Montintin près de Limoges et de leurs bienfaiteurs, est enfin réhabilitée ! Un panneau mémoriel va être solennellement officialisé. La cérémonie commémorative se déroulera le mardi 20 juillet à 17h (voir invitation).

Photo : réunion de préparation à la Mairie de Château-Chervix (Haute-Vienne), le 7 août 2020 avec, de gauche à droite :
- Alexandre Vigne, Directeur de C.I.E.U.X.
- Christine de Neuville, maire de Vicq-sur-Breuilh – Vice-Présidente de la Communauté de communes BSHV (Briance Sud Haute-Vienne) en charge du tourisme et attractivité du territoire.
- Aurélie Garreau, chargée du développement culturel et touristique – Communauté de communes Briance Sud Haute-Vienne.
- Claudine Fourgnaud, Présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.
- Jean-Luc Lachaud, maire de Château Chervix.
- Guy Perlier, Historien, Fondation pour la Mémoire de la Déportation.
- Jean-Michel Delpeuch, Président de l’association France-Israël Corrèze.

L'effort de mémoire est nécessaire en permanence, dans tous les domaines et en tous lieux.
En Limousin, comme en bien d'autres endroits, des initiatives des bonnes volontés et des moyens ont porté secours à des enfants pourchassés à travers toute l'Europe entre 1940 et 1944.

L’Œuvre de Secours aux Enfants (OSE) d’abord officiellement puis clandestinement, a protégé plus de 5000 enfants juifs menacés durant l’occupation. En 1940 on peut répertorier 6 centres d’enfants juifs en Limousin, accueillant environs 300 enfants chacun : le Château de Masgelier, Chabannes, Saint Pierre de Fursac, le Château de Chaumont, et la maison des Granges (ces lieux cités sont concentrés en Creuse), ainsi que le château de Montintin en Haute-Vienne, dans la commune de Château-Chervix. Au total, ces maisons de refuge, ces « homes » abritent en décembre 1942 1080 enfants (Katy Hazan dans « Enfances Juives Limousin-Dordogne-Berry terres de refuge 1939-1945 », pp.95).

Dès 1938, le château de Montintin est mis à disposition de l’OSE par Jean-Louis de Neuville (mort lui-même en résistant en novembre 1944). Sa localisation dans les bois à l’avantage d’être presque inaperçu de l’extérieur. C’est en juin 1940 que des jeunes de 12 à 18 ans commencent à arriver par la gare de Vicq-Magnac. Jean-Louis de Neuville était également propriétaire du domaine de Combas à Vicq-Sur-Breuilh, situé à 7 km de Montintin. Son fils explique dans « Enfances Juives Limousin-Dordogne-Berry Terres de refuge 1939-1945 » (pp.373-374), qu’à deux reprises les jeunes de Montintin ont logé à Combas dans le grand gîte. Louis de Neuville nous indique également que des armes étaient cachées au Château de Combas, et qu’il y avait aussi 3 hommes réfugiés sous les toits pendant toute cette période. De même que des réfugiés alors en zone libre, étaient abrités à Combas, une partie des biens matériels des enfants de Montintin y était mis en sécurité.
Mais la fin de l’année 1942 est marquée par des rafles, des déportations et l’interdiction totale d’émigration ce qui rend la tâche de l’OSE bien plus difficile.

C’est à ce moment que le « home» de Montintin est visité par des gendarmes. Toutefois la grande majorité des enfants du château de Montintin sont sauvés car le Docteur Raymond Levy réussi en 2 jours à évacuer les jeunes (100 garçons de 12 à 17 ans). Les plus âgés partent dans le maquis, d’autres sont emmenés en suisse par l’OSE et la plupart sont placés dans des familles d’accueil de la région. L’OSE avec ses volontaires réussi à sauver une grande part des enfants. Combas reçoit aussi une visite et cette fois des allemands qui viennent chercher les armes. Jean-Louis de Neuville ne sera pas exécuté et un des juifs qui logeaient-là était à ses côtés et sera lui aussi épargné car Jean-Louis de Neuville le fait passer pour son cousin.

Le Docteur Levy expliquera après la Guerre : « Nous nous approvisionnions chez les paysans, et eux ont toujours été corrects. Ils étaient très bien, très chics, ils nous aidaient. Et Monsieur de Neuville était très bien aussi. J’allais le voir une fois par mois environ, pour régler certaines choses. Et une fois, lors d’une de de mes visites, les Allemands étaient en train de perquisitionner chez lui. Ils ont trouvé des armes. Il a vraiment failli être fusillé ». [Propos recueillis à Reims en juin 1980 par Hanan Edeltin membre du kibboutz Mishmar Haneguev. Entretien publié par Serge Ejnès – « Histoire des Juifs de Reims pendant la Seconde guerre mondiale : Témoignages, documents, déportés », Préface de Serge Klarsfeld, 1995].

Un travail considérable de recherche et de regroupement des témoignages a été conduit par les historiens.

Toutefois, l'œuvre suprême de préservation de la vie dont il s'agit, justifie tant en raison de son extrême difficulté que de la réticence à évoquer un tel passé, d'être sans relâche épaulée et poursuivie, en Limousin comme ailleurs, afin de toujours mieux combattre l'antisémitisme y compris en zone rurale.

Alexandre Vigne
Directeur de CIEUX
... Voir plusVoir moins

Forum de la jeunesse organisé au local de CIEUX le 24 juin 2021 avec Naïma Moghir, Présidente de lassociation lAmbassadrice !

Forum de la jeunesse organisé au local de CIEUX le 24 juin 2021 avec Naïma Moghir, Présidente de l'association l'Ambassadrice ! ... Voir plusVoir moins

Voir plus

EnglishIraqEthiopiaCambodiaBelarusAzerbaijanAlbaniaSwitzerlandUkraineEsperadoCatalanLuxembourgEuropeUnited Arabic EmiratesIndonesiaAlgeriaAustraliaCroatiaEgyptSerbiaLibyaMexicoGreekAfghanistanSouth AfricaPeruParaguayMaltaKuwaitHaitiGeorgiaArubaNepalMoroccoMyanmarNew ZealandMongoliaPakistanTunisiaAustriaVietnamTaiwanPalestineKlingonIcelandSloveniaDutchMalaysiaUSARussiaCzechCyprusPolandChinaKoreaItalyThailandFrenchSwedishSaudi ArabiaIsraelJapanSpainPortugalTurkeyGermanSingaporeDanishBosniaCanadaMoldovaDominician RepHongkongBelgiumLithuaniaLatviaEstoniaBulgariaUzbekistanFinlandSlovakiaHungaryIrelandWalesRomaniaIndiaArgentinaBrazilNorwayIran